Matériaux argileux : Structure, propriétés et applications (Alain Decarreau)

Matériaux argileux : Structure, propriétés et applications (1990) 586 p

La minéralogie des argiles a largement bénéficié ces dernières années du développement des méthodes physiques d’étude des matériaux (méthodes de diffraction,spectroscopies, … ). Les résultats existent, soit sous forme d’articles dans des revues spécialisées, soit dans des livres, en général centrés sur une technique d’approche particulière. li a paru utile de regrouper dans ce manuel les connaissances les plus actualisées concernant les matériaux argileux en les organisant, non plus par méthodes d’investigation, mais par grands thèses scientifiques. Le texte comprend donc cinq parties se succédant dans un ordre logique: organisation interne du feuillet; association de feuillets en particules; propriétés externes, internes et d’hydratation; hétérogénéité des matériaux. La dernière partie présente quelques exemples récents d’application des démarches précédemment exposées à des matériaux argileux d’origines variées. Pour garder au texte un volume raisonnable, les différentes méthodes physiques sont présentées de manière très succinctes, le lecteur trouvant dans les bibliographies les références d’ouvrages de base (notamment ceux édités par la SFMC). Les matériaux argileux concernent un vaste public venant d’horizons divers : sciences de la terre, physique et chimie des matériaux, nombreux domaines d’application industrielle. Aussi, en 1989, la Société Française de Minéralogie et de Cristallographie et le Groupe Français des Argiles ont organisé une école d’hiver sur ce thème à Aussois. Les enseignants de cette école ont accepté de remettre en forme les cours qu’ils avaient dispensés, pour constituer cet ouvrage. Qu’ils soient ici remerciés pour l’important effort réalisé. Ecole et ouvrage doivent beaucoup à E. Nicot (pour la SFMC) et M. Thiry (pour le GFA) : qu’ils acceptent tous nos remerciements, ainsi que B. Braconnier, du secrétariat de l’URA 721 du CNRS à Poitiers, qui a grandement contribué à la mise en forme définitive du manuscrit.

pdf/Decarreau-MateriauxArgileux-SFMC.pdf

Vous pouvez partager le contenu de cet article sur les réseaux sociaux