Prix Haüy-Lacroix 2017

Le prix Haüy-Lacroix 2017 de la Société Française de Minéralogie et de Cristallographie est décerné conjointement à Alexandra Goryaeva et William Rapin.

Alexandra Goryaeva «Modélisation à l’échelle atomique des dislocations et de la plasticité dans la post-perovskite MgSiO3» ; Thèse effectuée au sein de l’Unité Matériaux et Transformations de l’Université de Lille, sous la direction de P. Cordier et P. Carrez. Les propriétés physiques de la couche D’’, située à la frontière manteau-noyau, sont peu connues malgré leur importance pour comprendre les transferts thermiques en provenance du noyau et leur contribution à la convection mantellique. Dans ces conditions extrêmes de pression et de température, les différentes techniques de modélisation numérique mises en oeuvre au cours de cette thèse sont particulièrement pertinentes. Plus précisément, A. Goryaeva a entrepris l’étude à l’échelle atomique des défauts majeurs de la post-perovskite MgSiO3 ainsi que leurs mobilités afin d’évaluer la capacité de cette phase à se déformer plastiquement par glissement de dislocations.

William Rapin «Hydratation de la surface de Mars à partir des données du rover Curiosity» ; thèse réalisée à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie de l’Université de Toulouse 3, sous la direction de S. Maurice et P-Y Meslin. W. Rapin a développé en laboratoire un banc expérimental afin de calibrer l’analyse des concentrations en hydrogène du sol martien par spectroscopie sur plasma induit par laser (LIBS). Ceci lui a permis dans un second temps, d’exploiter des mesures in situ réalisées en LIBS par le rover Curiosity. Ces résultats majeurs démontrent la fiabilité de cette technique pour l’exploration de la surface martienne.

medaille_S-300x225

Vous pouvez partager le contenu de cet article sur les réseaux sociaux