Galène (anglais : galena)

Contributeur : Vincent Thiery

PbS – Cubique

Dureté (Mohs) : 2.5 – Densité : 7.5

La galène est le principal minerai de plomb. Elle forme typiquement des cristaux cubiques, pouvant atteindre de grandes dimensions (de quelques centimètres à 40 cm d’arête). La galène est également bien connue des amateurs de radiophonie puisqu’elle a été largement employée dans les postes à galène du fait de ses propriétés semi-conductrices.
Une de ses caractéristiques qui rendent sa détermination aisée est la présence de 3 clivages parfaits orthogonaux entre eux, donnant un aspect de cassure « en escalier » typique. La facilité qu’elle présente à se cliver est à l’origine de la difficulté de son polissage, en effet, les clivages génèrent des trous triangulaires. Elle présente un vif éclat métallique, gris-bleu, et ternit à l’air.
Sa teneur en argent pouvant atteindre 10 g/t, elle a pu par le passé être exploitée pour cet élément. On la rencontre dans plusieurs types de gîtes minéraux : gîtes filoniens type B.G.P. (blende, galène, pyrite) mais également dans des skarns, des gîtes volcano-sédimentaires…
Il est difficile de nommer une occurrence particulière tant ce minéral est répandu, signalons par exemple, en Australie, les galènes du gisement Pb-Zn (Ag) de Broken Hill ; en Bulgarie, la mine d’Erma Reka (Pb-Zn). En France, notons par exemple les anciennes mines de plomb de Pontgibaud (63).

Galène à faces légèrement courbes, mine d’Erma Reka, Bulgarie. Champ 10 cm
Galène à faces légèrement courbes, mine d’Erma Reka, Bulgarie. Champ 10 cm
Difficultés de polissage de la galène : empreinte en creux triangulaires le long des clivages préférentiels. Microscopie optique en réflexion, lumière polarisée analysée.
Difficultés de polissage de la galène : empreinte en creux triangulaires le long des clivages préférentiels. Microscopie optique en réflexion, lumière polarisée analysée.
Détail à plus fort grossissement des multiples clivages affectant la galène ; les traits sont des marques de polissage. Microscopie optique en réflexion, lumière polarisée analysée.
Détail à plus fort grossissement des multiples clivages affectant la galène ; les traits sont des marques de polissage. Microscopie optique en réflexion, lumière polarisée analysée.

Plus d’informations :

http://www.mindat.org/min-1641.html
http://www.handbookofmineralogy.org/pdfs/galena.pdf
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9cepteur_%C3%A0_cristal

Vous pouvez partager le contenu de cet article sur les réseaux sociaux