Prix Haüy-Lacroix 2019

Le jury de la SFMC a décidé d’attribuer le prix Haüy-Lacroix 2019 conjointement à Julie Aufort et Lionel Vacher.

La thèse de Julie Aufort intitulée “Fossilisation des apatites biologiques : approche cristallochimique et applications géochimiques” a été effectuée à l’IMPMC (Paris Sorbonne Université) sous la direction d’Etienne Balan. Son travail visait à comprendre comment s’effectue l’acquisition de l’information géochimique puis sa préservation en étudiant les propriétés de fractionnement isotopique de l’apatite. Sa démarche associait une investigation à l’échelle atomique par spectroscopies ATR-FTIR et RMN, au calcul ab initio (DFT) des propriétés de fractionnement isotopique à l’équilibre de l’apatite.

Lionel Vacher a effectué son travail de thèse au CRPG (Nancy, Université de Lorraine) sous la direction de Yves Marrocchi et François Faure. Son manuscrit “Hydratation et évolution isotopique précoce des astéroïdes carbonés : approches expérimentale et Iiotopique” avait pour objectifs (i) de déchiffrer l’origine et l’évolution de l’eau accrétée par les astéroïdes primitifs et (ii) de retracer les conditions physico-chimiques de l’altération aqueuse grâce à des expériences hydrothermales en laboratoire.